Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Le Premier ministre, devant l’Assemblée nationale, a montré sa volonté de faire vivre la démocratie même dans ces circonstances si exceptionnelles.

Son discours a été franc et pragmatique. Il a fait preuve de transparence et de lucidité.

En optant pour la progressivité du déconfinement, le Premier ministre fait preuve de responsabilité. Face à un virus que l’on ne connait pas, il faut être prudent.

Pour autant la vie sociale et économique doit reprendre si on veut éviter le chaos. Je salue sa volonté de prendre en compte les circonstances locales pour décider quelles seront les modalités de mise en œuvre du déconfinement. Qui mieux que nos élus locaux, nos préfets, nos partenaires sociaux sont les plus à même de savoir ce qui peut et doit être fait sur chaque territoire.

Nous devons plus que jamais avoir confiance dans l’action publique, dans les décisions qui sont prises, pour protéger nos concitoyens mais aussi faire en sorte que notre pays ne s’écroule pas.

Le premier ministre a appelé au civisme de chacun pour respecter les règles édictées. Je ne doute pas de la capacité de nos concitoyens à le faire. Ce n’est qu’en jouant collectif que nous sortirons de cette crise et que nous retrouverons tous la vie sociale qui nous manque tant aujourd’hui. Pour cette raison, j’ai voté pour la stratégie progressive de levée du confinement.

Le Premier ministre a présenté le 16 avril en Conseil des ministres de nouvelles mesures pour renforcer ou compléter l’ensemble des mesures inédites prises depuis le début de la crise afin de faire face à la crise sanitaire que nous traversons.

Soutien économique

Dans le cadre d’un nouveau projet de loi de finances rectificative, le plan de soutien d’urgence est porté de 45md€ à 110Mds€. Il s’agit d’un montant exceptionnel qui recouvre un ensemble inédit par son ampleur de dispositifs de soutien économique pour faire face à la crise que nous traversons :

L'ensemble de notre système de santé est mobilisé pour faire face à l'épidémie de Coronavirus en cours. État et Gouvernement sont également mobilisés pour accompagner les entreprises de nos territoires.

Des mesures concrètes ont été mises en place :
1. Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) ;
2. Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d'un examen individualisé des demandes ;
3. Un soutien de l’État et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
4. La mobilisation de BPIFrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
5. Le maintien de l'emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;

Page 1 sur 58

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois