Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Ma question à Madame la Ministre de l'enseignement supérieur sur l'UBS

J'ai posé une question à Madame la Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la place de l'Université Bretagne Sud dans les restructurations universitaires en cours.

" Madame la Ministre,
Ma question porte sur la place de l'Université Bretagne Sud (UBS) dans les restructurations universitaires en cours.
J’interviens au nom des 6 députés, des 3 sénateurs et des élus communautaires du Morbihan.
L’UBS est née en 1995 de la volonté politique d'offrir aux lycéens du Morbihan la possibilité de faire des études supérieures, et de participer, comme toutes les universités, au développement de la recherche au meilleur niveau et à l'innovation.
Aujourd'hui, l’UBS est classée parmi les toutes premières universités françaises pour la réussite des étudiants et l'insertion professionnelles de ses diplômés.


Elle est aussi tutelle de plusieurs laboratoires CNRS et poursuit des recherches de premier plan en réseau avec d'autres établissements bretons.
C'est enfin un acteur économique contribuant à l'innovation et au développement de l'économie dans des champs tels les matériaux composites, la cybersécurité, la mer ou encore le big data.
L'Université Bretagne Sud joue donc un rôle essentiel comme acteur du territoire.
Elle doit désormais se projeter sur sa future place dans les bouleversements que va connaître dans les prochains mois l'enseignement supérieur au niveau régional et inter-régional.
L'Université de Bretagne occidentale (UBO) à Brest et l'UBS ont annoncé une « alliance stratégique », se concrétisant par un rapprochement de leurs politiques respectives par la réponse commune à des appels à projets et par le partage de bonnes pratiques.
Pour les élus du Morbihan, il est important que l'UBS garde son identité et sa capacité à agir, tout en favorisant ses collaborations avec ses partenaires.
Il faudrait également éviter une partition de la Bretagne en deux avec, d'un côté, un ensemble Rennes-Lannion et, de l'autre, un ensemble Brest-Lorient-Vannes-Pontivy.
Il serait regrettable de revenir au système antérieur à 2007, année de création de l'UEB.
Il en va du devenir du système d'enseignement supérieur breton et de l'attractivité du territoire.
L’article 28 du projet de loi pour un « Etat au service d’une société de confiance » devrait donner plus de souplesse aux établissements dans leurs rapprochements, notamment en mettant l’organisation ou la structure au service du projet des établissements désirant se rapprocher.
Au regard de ces éléments, quelles est la place de l’UBS dans ce bouleversement du paysage de l’enseignement supérieur et quels sont les possibilités de rapprochements des établissements en mode projet ?
Je vous remercie"

Dans sa réponse, Madame la Ministre a confirmé l'intérêt des territoires de projets.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois