Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Les actions en faveur de la jeunesse

Depuis le début de la crise sanitaire, nous nous sommes engagés pour que la génération Covid ne soit pas une génération sacrifiée.

Depuis le début du quinquennat, la jeunesse représente une priorité, c’est pourquoi différentes mesures clés ont été mises en place depuis 2017 :
• nous avons lancé le Service national universel, pour permettre aux jeunes de toute une génération de faire société et de s’engager pour le pays ;
• au travers du Plan d’investissement dans les compétences 2018-2022, nous avons mobilisé 15 milliards d’euros pour la formation d’un million de jeunes et de personnes peu qualifiées ;
• nous avons développé des solutions multiples de la « deuxième chance » et de lutte contre le décrochage scolaire, notamment pour les jeunes des Outre-mer ;
• avec la réforme de la formation professionnelle et de l’alternance, nous avons réussi un essor sans précédent de l’apprentissage.



Il était essentiel de redoubler d’efforts pour la jeunesse tout au long de la crise sanitaire mais également de penser au long terme avec des actions durables et un investissement renouvelé dans la formation et les compétences.

C’est pourquoi, des initiatives fortes ont été prises pour ne pas abandonner la jeunesse pendant la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons :
le plan « 1 jeune, 1 solution » a investi près de 7 milliards d’euros pour la jeunesse, en dopant l’emploi avec des primes allant jusqu’à 4 000 euros pour une embauche en CDI et jusqu’à 8 000 euros pour l’emploi d’un apprenti ;
des aides ont été accordées aux jeunes en difficulté sociale : les 400 000 jeunes qui perçoivent les APL et les étudiants boursiers touchent une aide de 150€ et les étudiants boursiers ont pu bénéficier de repas à 1 euro au resto U ;
partout, la continuité pédagogique a été assurée : les formations qui ne pouvaient pas se dérouler en présentiel ont pu continuer à se tenir et les bibliothèques universitaires sont restées ouvertes.

Nos efforts portent leurs fruits : en août et en septembre 2020, les chiffres de l’emploi des jeunes ont été meilleurs qu’en août et septembre 2019 et nous allons battre, en fin d’année, le record du nombre de contrats d’apprentissages conclus.

Enfin, nous savons que de nombreux jeunes ont particulièrement souffert de la crise et qu’elle a eu des impacts sur leur santé mentale. Aussi, nous nous emparons de ce sujet et 1 600 postes de référents étudiants, deux par cité U, ont été créés pour aller au contact des étudiants restés sur place et tirer la sonnette d’alarme si nécessaire.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois