Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Une baisse historique des impôts de production pour renforcer l’attractivité de nos territoires et la compétitivité de nos entreprises

La hausse des impôts de production est une des erreurs politiques et économiques qui ont participé à la désindustrialisation de notre pays. Aujourd’hui, grâce à France Relance, nous changeons la donne : nous baissons de 20 milliards d’euros sur 2021-2022 les impôts de production qui pèsent sur la compétitivité de nos entreprises.

Mesure phare du plan de relance, cette baisse des impôts de production renforce l’attractivité de nos territoires et incite les entreprises à investir directement en France.
Dès 2021, la première baisse de 10 milliards d’euros concernera près de 600 000 entreprises, réparties sur l’ensemble du territoire, dans chacune de nos régions.
Concrètement, pour une PME de trente employés qui produit des composants électroniques, la baisse d’impôts de production représentera 26 800 euros par an.

Pour l’ETI industriel de 400 employés du secteur de l’agroalimentaire, la baisse des impôts de production représente près de 700 000 euros par an, ce qui lui permettra de réaliser son projet d’investissement pour le développement d’une nouvelle ligne de production avec à la clé une trentaine d’emploi créés.

En Bretagne, c’est 30 374 entreprises qui bénéficieront de ces baisses d’impôts.

 

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois