À l'Assemblée

 

"Une question, Monsieur le Ministre, sur le volet agricole. La mission agriculture dispose aujourd’hui d’un budget de 2,94 milliards d’euros. Ce plan de relance annonce 1,2 milliards consacrés à l’accélération des transitions agricoles, ce qui est susceptible de grossir le budget 2021 de 360 millions. Monsieur le Ministre, Bruno Le Maire, a en effet annoncé en début d’audition que 30% des crédits seraient affectés pour 2021. Cela générerait une augmentation du budget 2021 de 12%.

La mission agriculture conservera-t-elle sensiblement les mêmes crédits que les années précédentes ou risque-t-elle d’être réduite pour des actions qui sont utiles aujourd’hui pour nos agriculteurs et qui n’entrent pas dans le plan de relance actuel ?"

Nous disons stop au projet d’annexion de la Cisjordanie par Israël ! A l'occasion d'une conférence de presse, nous avons avec mes collègues députés et sénateurs exprimé notre souhait d’une reconnaissance de l’Etat de Palestine par la France.
La tribune :
https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/07/01/nous-appelons-a-des-sanctions-internationales-immediates-en-cas-d-annexion-du-tiers-de-la-cisjordanie-par-israel_6044864_3232.html

Nous avons voté jeudi dernier à l’Assemblée deux amendements permettant une aide plus importante du secteur agricole dans le cadre des dispositifs d’urgence mis en place par le Gouvernement face à la crise. Ont ainsi été actés :

• La prise en compte de la saisonnalité de certains secteurs d’activité pour bénéficier d’exonération de cotisations et contributions sociales,

• Le calcul des cotisations sociales des agriculteurs les plus pénalisés par la pandémie sur le revenu de l’année 2020 afin de faciliter leur trésorerie.

Je me réjouis de l’adoption de ces mesures soutenues par de nombreux collègues.

J’ai présenté mercredi 15 juillet devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, mes observations et recommandations sur les outils mis à notre disposition pour la prévention des aléas et la gestion des crises dans le secteur agricole.
Après avoir mené une quinzaine d’auditions, je dresse plusieurs constats :
- Les risques climatiques sont de plus en plus importants. Le Ministère de l’agriculture, les agriculteurs et les assureurs travaillent actuellement pour trouver des solutions plus rationnelles que celles qui existent aujourd’hui.

Le principe d’une revalorisation des pensions retraite à 85% du SMIC a été adopté par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale grâce à un amendement porté par la majorité.

Cette revalorisation, particulièrement attendue par la profession, est une avancée importante pour des agriculteurs qui ont su démontrer pendant la crise sanitaire, leur capacité à fournir une nourriture de qualité, à un prix accessible et en quantité suffisante.

Page 1 sur 11

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois