Par ailleurs, la lutte contre les fraudes au détachement est accentuée. Les entreprises employant des travailleurs détachés devront se tenir à une obligation de vigilance quant aux déclarations et à la transmission des documents. La responsabilité des donneurs d'ordre en cas d'accidents est également renforcée.

Ce texte marque aussi une avancée majeure dans la sécurisation des parcours professionnels, par le renforcement du capital formation des travailleurs non qualifiés et par la généralisation de la garantie jeune, véritable droit à une nouvelle chance. Le compte personnel d’activité, qui était une revendication du monde syndical et que le Parti socialiste avait défini comme la réforme prioritaire de ce quinquennat, constitue désormais le cœur de la loi.
Autant de mesures qui devront permettre de favoriser l’activité des entreprises et de renforcer les protections des salariés.