Ce matin, en commission des finances, nous avons auditionné M. Nicolas DUFOURCQ, Directeur général de BPI-Groupe. J'ai ainsi pu lui poser la question suivante :

"Je tiens tout d’abord à remercier Monsieur le directeur général d’être venu rendre compte de l’action de la BPI devant les parlementaires. J’ai eu des retours très positifs de la relation des acteurs locaux de ma circonscription dans le Morbihan avec la BPI concernant la réactivité, le partage d’informations et la communication sur les résultats.
Ma question porte sur le soutien aux entreprises existantes (de plus de 3 ans) et la capacité à faire émerger des PME fortes. La BPI envisage – t – elle une politique de soutien des projets d’innovation de PME existantes plus poussée ? Cela permettrait d’étendre la consolidation de nos entreprises, d’autant plus que la capacité de notre pays à faire émerger des PME plus fortes et de taille plus importante est un sujet de compétitivité internationale.

Cliquer sur la photo pour visionner la vidéo

Mon intervention lors de l'adoption de la proposition de loi du groupe socialiste sur la lutte contre l'accaparement des terres agricoles et le développement du biocontrôle, dont j'ai été le responsable.

Cette loi permet de répondre à trois enjeux majeurs : respect de la souveraineté, avec le renforcement des outils juridiques pour prévenir le rachat de terres agricoles par des fonds étrangers ; respect de l’environnement en luttant contre l'épuisement des sols ; et respect de la diversité de notre agriculture, avec des mesures incitatives en faveur des petites exploitations et des productions respectueuses de l’environnement.

Cliquer sur la photo pour visionner la vidéo

Mon intervention en séance sur la proposition de loi pour la Lutte contre l'accaparement des terres agricoles et le développement du biocontrôle.
Une loi essentielle pour protéger notre modèle agricole et installer de nouveaux agriculteurs.

Cliquer sur la photo pour visionner la vidéo

"Madame la Ministre,

Ma question porte sur la rénovation énergétique des logements.
Une partie de notre parc est ancien et énergivore. Le budget des ménages consacré à la consommation énergétique croît sans cesse. Entre 2009 et 2014, il a augmenté de plus de 20%.
Dès lors, vous conviendrez que nous devons agir.

Cliquer sur la photo pour visionner la vidéo

"Monsieur le Ministre,

La semaine dernière, après maints rebondissements, l'Assemblée Nationale a enfin inscrit l'ancrage territorial de l'alimentation dans la loi française.

C’est une belle victoire collective qui répond aux engagements du Président de la République, et dont notre collègue Brigitte ALLAIN a su se saisir avec brio.