J’ai eu le plaisir de participer à la table-ronde sur le thème de l’employabilité des jeunes et l’engagement citoyen organisée par la Jeune Chambre économique de Vannes.
Les échanges ont été riches entre les étudiants, les professionnels du monde de l’entreprise, les responsables de l’UBS, les élus et la JCE. Parmi les thèmes abordés : l’orientation des jeunes étudiants, le semestre décalé, la reconnaissance de l’engagement citoyen, l’apprentissage, l’alternance.
La semaine prochaine, j’aurai le plaisir de recevoir une délégation de la JCE à Paris pour leur faire découvrir le travail des parlementaires à l’Assemblée nationale.

Rencontre ce matin avec les Jeunes Agriculteurs et la FDSEA. Parmi les sujets abordés, l'avancement des états généraux de l'alimentation.

En visite à l’ICAM de Vannes, j’ai pu découvrir un projet novateur en matière d’apprentissage : la création d’une école de production. Ce programme consiste à mettre en place une filière spécifique à destination des jeunes de 14 à 18 ans ayant décroché de notre système scolaire. Par un subtil équilibre entre le monde de l’entreprise et celui d’une école, ces jeunes partagent leurs semaines entre apprentissage et cours théoriques. L’ICAM entend offrir à ces jeunes un tremplin unique vers une insertion professionnelle. A l’issue des deux années de formation, ces mêmes jeunes peuvent prétendre à un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP). A la pointe des technologies, l’ICAM a  su prendre le virage numérique en s’appuyant sur de nouveaux outils numériques. Cela permet de transmettre des compétences nouvelles à haute valeur ajoutée et de renforcer le goût pour l’innovation chez les étudiants. Je soutiens pleinement la création de cette école de production à Vannes et je remercie encore le personnel de l’ICAM pour leur accueil chaleureux.

 

Je me réjouis que la rentrée scolaire se soit bien déroulée. Subsiste, dans notre circonscription, une difficulté à Sarzeau suite à la fermeture d’une classe non prévue pour cette rentrée. Espérons que cela soit rectifié par l’Inspectrice d’Académie dans la journée.
Pour le Morbihan, dans le premier degré, un poste d’enseignant supplémentaire a été créé malgré une baisse des effectifs de 514 élèves dans l’enseignement public et de 875 élèves dans l’enseignement privé. Ces créations de poste, qui touchent toutes les académies, marquent la volonté de la majorité de favoriser la réussite des élèves.
Au niveau des rythmes scolaires, le gouvernement a laissé la possibilité aux communes de repasser à la semaine de quatre jours. Dans le Morbihan, 40% des collectivités ont fait ce choix. Personnellement, je le regrette. Après deux années de mise en place seulement, j’aurais souhaité que cette expérience puisse se poursuivre pour mieux en évaluer l’impact.
En ce qui concerne le secondaire, où les effectifs sont en hausse, la rentrée a été marquée par l’ouverture d’un nouveau collège public à Elven. C’est une satisfaction pour de nombreuses familles. Reste à traiter l’absence de collèges publics à Saint-Avé et Guidel. Notre département est loin d’être exemplaire.
Après cette rentrée réussie, je souhaite une belle année scolaire à tous les élèves et leurs enseignants.

Lundi 17 juillet, je me suis rendu à la Communauté Emmaüs de Saint-Nolff. Le site accueille et emploie pas moins d’une quarantaine de compagnons, hommes et femmes, dans un esprit de solidarité et de fraternité. Ces compagnons travaillent de concert avec les bénévoles pour animer et développer l’antenne vannetaise d’Emmaüs. L’accueil inconditionnel continuellement offert par ces centres est un besoin qui ne faiblit malheureusement pas puisque la demande excède toujours l’offre de places. Je salue tous les bénévoles qui œuvrent sans relâche pour combattre l’exclusion et offrir des jours meilleurs aux plus démunis.