A l'invitation des étudiants de Licence de l'UCO, je suis intervenu dans le cadre d'un cours de communication politique. L'occasion d'échanger avec les élèves sur la fonction d'élu, les campagnes électorales et les outils de communication que nous utilisons, nous élus.

 

Le 6 décembre, Frédéric CUVILLIER, Ministre délégué en charge des transports, de la mer et de la pêche, est venu à Lorient à la rencontre des pêcheurs.

Je suis allé, avec Anne Phelippo-Nicolas, ma suppléante, à la rencontre des élèves de CM2 de l'école Françoise Dolto de Séné qui participent cette année au Parlement des enfants. Le 18 janvier, ils viendront à Paris visiter l'Assemblée nationale.

Le Président du Conseil général du Morbihan a annoncé, au cours de la session d’orientations budgétaires, qu'un nouveau collège public allait voir le jour dans « l'Est de Vannes, vraisemblablement à Elven ».

L’enseignement public toujours désavantagé par rapport au privé

Dans ce département où l’enseignement secondaire public est toujours sacrifié (43 collèges publics pour 47 collèges privés), on ne peut qu’être satisfait qu’un nouveau collège vienne enrichir notre patrimoine éducatif.

Aujourd’hui encore, de nombreux parents choisissent d’envoyer leurs enfants dans un collège privé pour des raisons de proximité. Les conditions d’un choix réel ne sont pas réunies sur plusieurs sites de notre territoire, au détriment de l’intérêt de l’enfant. Faut-il le rappeler, le Conseil général n’a inauguré qu’un seul nouveau collège public en 25 ans, tout en favorisant l’extension de l’offre privée.

Guidel et Saint-Avé restent les deux seules villes françaises de plus de 10 000 habitants sans collège public. Les familles de ces deux villes ont de justes raisons de demander au Président du Conseil général quand il compte mettre fin à cette situation inacceptable.

Ce n’est pas un, mais au moins trois collèges nouveaux qu’il faut d’ores et déjà programmer dans le Département.

Je regrette la méthode utilisée

Je regrette la méthode utilisée par le Président du Conseil général. Le lieu d’implantation d’un nouvel équipement doit se faire sur la base d’un diagnostic précis (temps et modes de transport, lieux d’habitation, évolution démographique). Un travail collectif avec les élus locaux, l’éducation nationale et les parents d’élèves est avant tout nécessaire. Le fait du prince est aujourd’hui révolu.

Première des priorités du gouvernement, l’éducation devrait aussi être la priorité du Département.

 

Nous avons eu le plaisir de faire visiter en septembre et en octobre, l'Assemblée nationale et le Sénat à nos collègues élus Morbihannais.