Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Mes fonctions de rapporteur spécial du budget agricole m’amène chaque année à rédiger un rapport sur la consommation des crédits alloués à l’Agriculture, l’alimentation, la forêt et à la pêche. Je viens de terminer la rédaction du rapport analysant la consommation des crédits votés en 2019.

Pour 2019, l’analyse des dépenses laisse apparaitre une plus grande sincérité budgétaire qu’avant 2017. Elles sont en effet conformes à ce qui avait été prévu dans le cadre de la loi de finances.

La priorité accordée à la transition agroécologique s’est poursuivie.

Le Premier ministre a présenté ce jeudi 28 mai les modalités de la phase II de la stratégie nationale de déconfinement qui s’appliquera à compter du mardi 2 juin. Il était accompagné des ministres des solidarités et de la santé Olivier Véran, et de l’Education et de la jeunesse Jean-Michel Blanquer.

 

Situation sanitaire

Au vu de l’ensemble des données, le Premier ministre a souligné que les « résultats sont bons sur le plan sanitaire ». Il a rappelé que ces bonnes nouvelles sont le résultat du travail de tous ceux qui sont mobilisés contre l’épidémie et le fruit de la « rigueur et du civisme » des Français qu’il a tenu à saluer.
Nous sommes « même un peu mieux que là où nous espérions être » fin mai. Mais le virus est encore présent à des degrés divers sur tout le territoire, de nombreux clusters surgissent ; l’hôpital reste sous tension ; et, avec notre connaissance qui s’améliore sur le virus, nous savons que ce dernier est particulièrement virulent dans les milieux confinés, les grands rassemblements ; qu’il touche les personnes précaires et vulnérables : pour ces raisons, nous devons rester prudents et vigilants.

Le Premier ministre, devant l’Assemblée nationale, a montré sa volonté de faire vivre la démocratie même dans ces circonstances si exceptionnelles.

Son discours a été franc et pragmatique. Il a fait preuve de transparence et de lucidité.

En optant pour la progressivité du déconfinement, le Premier ministre fait preuve de responsabilité. Face à un virus que l’on ne connait pas, il faut être prudent.

Pour autant la vie sociale et économique doit reprendre si on veut éviter le chaos. Je salue sa volonté de prendre en compte les circonstances locales pour décider quelles seront les modalités de mise en œuvre du déconfinement. Qui mieux que nos élus locaux, nos préfets, nos partenaires sociaux sont les plus à même de savoir ce qui peut et doit être fait sur chaque territoire.

Nous devons plus que jamais avoir confiance dans l’action publique, dans les décisions qui sont prises, pour protéger nos concitoyens mais aussi faire en sorte que notre pays ne s’écroule pas.

Le premier ministre a appelé au civisme de chacun pour respecter les règles édictées. Je ne doute pas de la capacité de nos concitoyens à le faire. Ce n’est qu’en jouant collectif que nous sortirons de cette crise et que nous retrouverons tous la vie sociale qui nous manque tant aujourd’hui. Pour cette raison, j’ai voté pour la stratégie progressive de levée du confinement.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois