Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Les relations entre les producteurs, les transformateurs, les industriels et les distributeurs se sont encore révélées extrêmement difficiles et tendues au cours des négociations commerciales 2018-2019 : la guerre des prix se poursuit entre les distributeurs pour gagner des parts de marché les uns par rapport aux autres.
Cette situation a été aggravée par les rapprochements de centrales d’achat, renforçant le déséquilibre déjà criant entre les 450 000 exploitations agricoles et plusieurs milliers d’industriels d’un côté et les quatre principales centrales d’achat pesant 90 % du marché de l’autre.

La stratégie du gouvernement sur l’autisme est d’une ambition sans précédent : 344 M€ ont été engagés, c’est 2 fois plus que le plan précédent. Des mesures structurantes ont d’ores et déjà été mises en place au cours de cette première année. Il a ainsi été décidé de :
1. Remettre la science et la recherche au cœur de notre politique publique pour accélérer nos connaissances et les diffuser plus rapidement. Dès 2019, nous œuvrons à la structuration d’une communauté de chercheurs exigeante et forte.

En tant que rapporteur spécial sur les crédits consacrés à l’agriculture, la forêt, les affaires rurales et la pêche, je mène avec ma collègue Emilie CARIOU, Députée de la Meuse, une évaluation des politiques publiques menées dans ces domaines.
Nous nous sommes ainsi déplacés à Orléans pour auditionner l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. Cette rencontre nous a permis d’évaluer le montant et la pertinence des aides consacrées à l’agence de l’eau à l’agriculture.
Au cours de cette journée, nous avons également eu l’occasion d’échanger avec la DRAAF et de la DREAL du Centre-Val de Loire ainsi que des élus du Conseil régional du Centre-Val de Loire.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois