Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Avec 54 de mes collègues députés nous avons souhaité interpeller le Gouvernement pour que le budget des chambres d’agriculture ne soit pas revu à la baisse.


« 45 millions d’euros en moins pour le budget des Chambres d’agriculture, c’est la baisse envisagée par le Gouvernement dans le prochain projet de loi de finances en diminuant de 15% la taxe additionnelle sur le foncier non bâti. Celle-ci est en majorité payée par les propriétaires terriens et rapporte actuellement 292 millions d'euros aux Chambres, soit près de 40% de leur budget.

Le marché du bio s’est développé à un rythme important (+16% par an au cours des 2 dernières années), encourageant toujours plus d’agriculteurs à se convertir à ce mode de production respectueux de l’environnement et de la biodiversité. La culture de légumes sous serres chauffées a fait l’objet de débats ces derniers mois.
Le 9 juillet dernier, j’avais signé une tribune alertant le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur les dangers de l’industrialisation de l’agriculture biologique notamment au travers du développement des serres chauffées.
Après deux reports de sa décision, le Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) a décidé le jeudi 11 juillet d’autoriser le chauffage des serres bio sous conditions.

J'ai participé, avec plusieurs de mes collègues députés bretons, à une rencontre avec l'Association Granit de Bretagne à l'Assemblée nationale.
Ce fut l'occasion de mesurer l'atout que constitue, pour la filière et le territoire, l'indication géographique "Granit de Bretagne", obtenue lors de mon précédent mandat avec l’aide de Jean-Pierre LE ROCH et de François ANDRE notamment.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois