Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

 

Mme la présidente,
M. président de la commission des finances,
M. le rapporteur général,
M. le rapporteur pour avis,
M. le ministre,
Mes chers collègues,
Avec ce projet de loi de finances (PLF) pour 2020, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation (MAA) nous invite à approuver un budget qui a été préparé sur des fondements plus sereins que certaines années précédentes et qui approfondit les priorités du Gouvernement et de notre majorité, à savoir :
− préserver les moyens actuels profitant directement aux agriculteurs ;
− et préparer l’avenir grâce à la transition agroécologique.

La France a de bons résultats économiques. Depuis 2 ans, nous avons franchi une première étape dans la transformation économique du pays, avec des résultats concrets sur la compétitivité des entreprises et sur l’emploi.
Mais structurellement, il existe un risque de « déclassement productif ». Depuis 20 ans notre industrie décroche, notre commerce extérieur se dégrade et nous sommes en retard dans course à l’innovation. Nous sommes en train de perdre notre qualité de nation productive, dans le secteur industriel comme dans le secteur agricole.
Le Pacte productif traduit donc notre volonté de transformer l’économie du pays, afin de répondre au risque de déclassement productif.

J'ai eu le plaisir d'accueillir à l'Assemblée nationale des élèves de l'école du Guerno accompagnés par des élus de la commune. Je les félicite d'avoir été à l'initiative de cette visite qui permet à nos jeunes de mieux comprendre le fonctionnement de nos institutions.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois