Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Mon intervention en séance publique sur la mission agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales du projet de loi de finances 2018

Cliquez sur l'image pour regarder la vidéo

Je suis intervenu ce matin en séance publique sur la mission agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales du projet de loi de finances 2018. Mon propos a été la suivant:

Monsieur le Président,
Monsieur le Ministre
Mes chers Collègues,
Je souhaite tout d’abord associer et remercier Emilie Cariou, Députée de la Meuse, avec qui j’ai eu le plaisir de mener les auditions préparatoires à cette séance réservée au budget de l’agriculture.
Vous l’avez rappelé, Monsieur le Ministre, le budget de l’agriculture, de l’alimentation, de la forêt et des affaires rurales pour 2018 s’élève à 5,2 milliards d’euros, enregistrant une hausse de 1 ,6 % par rapport à 2017.
Dans ce contexte de réduction des dépenses publiques, cette augmentation est particulièrement la bienvenue pour une profession agricole en plein doute.
Les agriculteurs connaissent aujourd’hui à la fois une crise structurelle et une crise conjoncturelle inquiétante.

Intervention sur le budget de la pêche et de l'aquaculture

Cliquez sur la photo pour regarder la vidéo

Le 26 octobre, je suis intervenu en ma qualité de rapporteur spécial sur le budget de la pêche et de l'aquaculture. Bien que ce budget soit stable pour 2018, j'ai souhaité attirer l'attention du Ministre sur plusieurs points. Les professionnels de la pêche redoutent les conséquences du "Brexit". En effet, la pêche française réalise 25% de son chiffre d'affaires dans les eaux britanniques. Mon autre sujet de préoccupation concerne le développement de l'aquaculture. Aucune ferme aquacole n'a été créée dans notre pays depuis 1996 alors que la France dispose d'une réelle expertise.

 

 

Enfin un accord sur les travailleurs détachés

Les ministres européens du travail sont parvenus cette semaine à un accord majeur en faveur d’une Europe plus sociale. La révision du cadre juridique sur le détachement des travailleurs a enfin été décidée sous l’impulsion du gouvernement français et de ses partenaires après plusieurs mois de négociations intenses.

Cet accord comporte quatre avancées majeures. Le principe d’égalité de traitement sera mis en œuvre partout en Europe pour lutter contre la course aux bas salaires qui avait lieu jusqu’à présent. Désormais c’est le principe « à travail égal, salaire égal » qui sera appliqué.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois