Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

 

Avec ma collègue, Emilie Cariou, Députée de la Meuse, nous sommes les  rapporteurs spéciaux sur les crédits de la mission agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales au sein de la commission des finances. A ce titre, 17 auditions ont ainsi pu être menées auprès des différents acteurs du monde agricole. Ces auditions nous ont permis de dresser un constat sincère et richement documenté du montant des crédits consacrés à la mission agriculture pour 2019. Les retards de paiement des aides PAC ont été solutionnés au cours de l'année 2018.

Protéger les agriculteurs face aux différents aléas
Le projet de loi de finances pour 2019 a permis de mieux protéger les agriculteurs des aléas climatiques, sanitaires et économiques. Désormais, un nouveau dispositif leur permet de déduire de leur résultat imposable une épargne constituée sous forme monétaire ou de stocks (fourrage, bétail…). Contrairement au dispositif complexe qui prévalait jusqu’à présent, les agriculteurs pourront reprendre cette épargne à tout moment pendant 10 ans et sans conditions. Elle pourra donc leur servir à faire face à toutes les difficultés qu’ils rencontrent. Ce nouveau dispositif s’adresse aussi aux coopératives, organisations de producteurs et associations d’organisations de producteurs.


J’ai participé avec beaucoup d’intérêt aux Universités de la filière pêche et de l’aquaculture bretonne le 6 octobre dernier à Quimper.
Trois sujets majeurs ont alimenté les débats : le Brexit, l’augmentation du prix des carburants et l’obligation de débarquement des poissons pêchés mais non commercialisables à compter du 1er janvier 2019.
La pêche et l’aquaculture sont des filières importantes pour notre région qui compte 5000 marins et près de 4000 personnes vivant de la conchyliculture.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois