Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Depuis le début de la crise sanitaire, nous nous sommes engagés pour que la génération Covid ne soit pas une génération sacrifiée.

Depuis le début du quinquennat, la jeunesse représente une priorité, c’est pourquoi différentes mesures clés ont été mises en place depuis 2017 :
• nous avons lancé le Service national universel, pour permettre aux jeunes de toute une génération de faire société et de s’engager pour le pays ;
• au travers du Plan d’investissement dans les compétences 2018-2022, nous avons mobilisé 15 milliards d’euros pour la formation d’un million de jeunes et de personnes peu qualifiées ;
• nous avons développé des solutions multiples de la « deuxième chance » et de lutte contre le décrochage scolaire, notamment pour les jeunes des Outre-mer ;
• avec la réforme de la formation professionnelle et de l’alternance, nous avons réussi un essor sans précédent de l’apprentissage.

Le Président de la République a rencontré les membres de la convention citoyenne pour le climat (CCC) au Conseil économique, social et environnemental. Cette 3e rencontre intervient une semaine après les dernières réunions entre les différents groupes de travail de la CCC, les ministères et les parlementaires.

Les propositions de la CCC, qui ne sont pas déjà engagées, aboutiront dans un projet de loi qui sera présenté, début 2021, en Conseil des ministres. Ce projet de loi poursuivra plusieurs objectifs :
- ancrer l’écologie au cœur de la société française : dans l’école, dans les services publics, dans notre urbanisme, dans la publicité, dans nos produits de consommation, dans notre justice ;
- assurer le dernier kilomètre de la transition écologique, le plus crucial : après le temps de la prise de conscience, après le temps des grandes trajectoires, changer les modes de vie ;
- ce projet de loi changera non seulement les structures – rénovation obligatoire des logements loués, fin des véhicules polluants, suppression de certains vols domestiques – mais aussi notre culture : carbone score, éducation à l’environnement, régulation de la publicité, remise en question de l’étalement urbain.

La justice de proximité vise à traiter la petite délinquance avec rapidité et efficacité.

Pour lutter contre le sentiment d’impunité et permettre une parfaite application des peines, le ministre de la Justice demande aux procureurs de recourir, pour 350 petits délits identifiés, à des mesures alternatives aux poursuites. Sont notamment concernés les tapages et nuisances sonores, les atteintes à la tranquillité publique, les injures, dégradations, rodéos motorisés, etc.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois