Fin de l'association Ensemble contre le chômage

Suite à la décision du tribunal de grande instance de prononcer la liquidation judiciaire de l’association Ensemble contre le chômage, je tiens à exprimer mon regret de voir tout ce travail militant mis à mal ; surtout à l’heure où les personnes en situation de précarité sont de plus en plus nombreuses.

Le travail effectué par cette association auprès des chômeurs doit être salué. Pendant 18 ans, elle a porté leur parole auprès des pouvoirs publics. Grâce à elle ils ont pu être représentés dans le comité de liaison de Pôle emploi. Leur soutien et leurs conseils étaient un plus certain dans le difficile parcours des demandeurs d’emploi.

Remboursement à 100% de l'IVG : une avancée décisive pour le droit des femmes en France

Avec cette mesure, Marisol Touraine concrétise de façon rapide et déterminée un engagement pris par François Hollande lors de la campagne présidentielle. C’est une réelle avancée pour le droit des femmes qui contribuera à faire progresser les mentalités en faveur de la liberté des femmes à disposer de leurs corps.

En France, 250 000 Interruption Volontaire de Grossesse sont pratiquées en moyenne chaque année. Jusqu’à présent, la Sécurité Sociale remboursait l’IVG à 80% lorsqu’elle était chirurgicale, à 70% lorsqu’elle était médicamenteuse. Les bénéficiaires de la CMU (Couverture Maladie Universelle) et les mineures avaient droit à une prise en charge totale. Pour de trop nombreuses femmes, le « reste à charge » s’avérait un réel frein à l’émancipation. Le remboursement total sera de nature à faciliter l’accès à l’IVG, dont le coût s’établit entre 200 et 500€ par intervention. La revalorisation simultanément annoncée du tarif permettra de lever les réticences des praticiens.

Près de 40 ans après la loi Veil, cette réforme permettra une plus grande effectivité du droit. Elle constitue une réponse respectueuse des personnes face à ceux qui, en premier lieu le Front National, ont scandaleusement introduit ces derniers mois la notion « d’IVG de confort » dans le débat public.

Oui au Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG)

Depuis 2005 l’Europe est menacée de s’effondrer, la crise appauvrit ses peuples et ses Etats, le populisme gagne partout du terrain. A ce changement historique, F. Hollande a répondu par le changement de la politique européenne. En menaçant de ne pas ratifier le traité, en s’assurant du concours de l’Italie et de l’Espagne, en rééquilibrant la relation avec l’Allemagne, il a bousculé l’Europe conservatrice, modifié les rapports de force et impulsé une nouvelle orientation à la politique européenne. Aujourd’hui la finalité du traité va bien au-delà des équilibres budgétaires. Il est devenu un pacte global de redressement qui comporte la croissance, l’emploi, la transition écologique, la protection commerciale…C’est ce changement global que nous allons voter.