Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Réforme de la PAC : un plan national ambitieux pour une agriculture durable et souveraine

Depuis 2017, notre ambition est de défendre la PAC et les crédits accordés à nos agriculteurs. Le Président de la République a fortement influé pour que les moyens de la PAC restent identiques (9 milliards par an pour la France). Le Plan Stratégique National (déclinaison nationale de la PAC), poursuit les mêmes exigences avec plus de force.

Aujourd’hui, le ministre de l’Agriculture a révélé les premiers arbitrages, révélant les contours de cette politique qui :
consolide une production qualitative en maintenant les dispositifs structurants, comme l’indemnité compensatoire d’handicaps naturels ou le paiement redistributif à 10% sur les 52 premiers hectares ;
accompagne la transition agroécologique en augmentant en moyenne de 90 millions d’euros par an de l’enveloppe dédiée à l’agriculture biologique ;


investit dans l’agriculture de demain en portant le montant de crédits européens de 645 M€ à 678 M€ et en soutenant l’installation des jeunes agriculteurs par une augmentation de 50 % de leur aide à l’installation ;
sort de nos dépendances avec un soutien renforcé au secteur des protéines végétales d’ici 2027 ;
s’oriente vers la création de valeur sur nos territoires avec l’aide unité gros bovin à destination de la filière bovine, viande et lait.

L’ensemble du Plan Stratégique National sera rédigé d’ici l’été, avant d’inaugurer une évaluation environnementale et un débat public. Ces derniers permettront d’ajuster la proposition pour un envoi final à la Commission européenne avant janvier 2022. L’attribution des aides aux seuls « vrais agriculteurs » irait dans le bon sens.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois