Hervé Pellois, député de la première circonscription du Morbihan

Le débat d’orientation des finances publiques est une première esquisse de notre future politique budgétaire. Elle permettra un accompagnement vers la sortie des dispositifs d’urgence mis en place face à la crise sanitaire, et surtout l’investissement massif et rapide des fonds du plan de relance (100 milliards sur deux ans).
Ce budget poursuivra notre politique qui accroit les moyens alloués aux missions prioritaires de l’Etat.

En 2022, les crédits de la mission « Défense » seront en hausse de 1,7 milliard par rapport à 2021, conformément à la loi de programmation militaire. S’agissant des forces de sécurité, elles bénéficient également d’un soutien renforcé de l’État, avec une augmentation de près d’1 milliard en 2022 du budget du ministère de l’Intérieur. Les moyens attribués à la Justice connaissent également une nouvelle hausse inédite.

 

Nous avons adopté à l’unanimité le projet de loi relatif à la protection des enfants.

Ce projet de loi a été élaboré avec les associations et acteurs de terrain. Il comporte des avancées concrètes et fortes.

L’adoption du texte permet ainsi :
- de rechercher systématiquement la possibilité de confier l’enfant à une personne de son environnement (famille ou amis proches) avant son placement à l’Aide Sociale à l’Enfance ;

 


Nous avons, depuis 2017, engagé une revalorisation sans précédent de l’AAH : son montant dépasse aujourd'hui 900 €, soit +11 % par rapport à son montant de début de quinquennat. C’est un investissement de 2 milliards d’euros sur le quinquennat, et surtout près de 100 € supplémentaires par mois pour chaque personne concernée.
Nous avons également permis que l’AAH soit attribuée à vie aux bénéficiaires dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement. Cela leur évite de déposer 9 à 10 demandes de renouvellement au cours de leur vie.

Consultez la dernière lettre d'information

Les communes de la première circonscription du Morbihan

voir la carte de la circonscription

Suivez Hervé Pellois